hop!

Des réflexions sur la civilisation à venir, une selection subjective de lectures/podcast/vidéos, de la bonne humeur et de la vulnérabilité

image_author_gregory_pouy
Par gregory pouy
24 articles
21 janv. · 3 mn à lire
Partager cet article :

Combien de fois changez-vous de regard sur les choses ?

Dans ma newsletter sur l’ingratitude naturelle, je vous invitais à changer de perspective mais en réalité, c’est un travail à faire de manière régulière pour presque tout. Particulièrement dans cette période.

JE POSE ÇA LA

En parcourant Instagram, j’ai découvert que les marées n’existaient pas ou en tout cas pas au sens où nous les percevons.

C’est un astrophysicien très célèbre aux Etats-Unis, Neil de Grasse Tyson, qui expliquait cela simplement.

Comme vous sans doute, j’ai toujours été convaincu que sous l’effet de la lune, l’océan venait puis se retirait sans vraiment pouvoir expliquer le phénomène.

Mais j’avoue que je ne m’étais jamais vraiment posé la question non plus.

En réalité l'attraction gravitationnelle de la Lune crée deux bourrelets de marée sur les côtés opposés de la Terre, ce qui provoque la montée et la descente du niveau des mers que nous connaissons sous forme de marées.

Lorsque la Terre tourne, différentes parties de la planète passent à travers ces bourrelets de marée, ce qui donne lieu à deux marées hautes et deux marées basses chaque jour mais techniquement ce n’est pas l’eau qui bouge, c’est la Terre qui se contorsionne dans cette “bulle” d’eau.

Lors d'une pleine lune ou d'une nouvelle lune, lorsque la Lune et le Soleil sont alignés, leurs forces gravitationnelles se combinent, ce qui entraîne des marées hautes plus importantes et des marées basses plus faibles.

De la même manière, nous le savons, le soleil ne se couche pas mais simplement sous l’effet de la rotation de la Terre, nous ne pouvons plus le voir. Le soleil lui est fixe, il ne bouge pas.

Ces exemples sont simples mais permettent d’aller à une étape que je trouve intéressante tant nous sommes pétris de certitudes sur beaucoup de choses que nous ne prenons pas le temps de questionner.

Par exemple, est-ce qu’il y a une biche au milieu de la route ou une route au milieu de la forêt ?

Mais évidemment, nous pouvons l’étendre à des domaines qui ne concernent que les relations entre humains ou nos rapports aux choses

La sagesse ancestrale nous dit qu’il y a toujours 2 côtés d’une même pièce mais bien souvent nous ne prenons pas le temps de regarder ce 2ème coté.

Une simple invitation donc car remettre en question ses croyances mais aussi imaginaires est indispensable dans une période où nous changeons d’époque et dans laquelle nous allons devoir faire cet effort de remise en question.

C’est ce que je m’efforce de faire avec mes podcasts et cette newsletter et dans la vie de manière générale et je me prends des claques de manière régulière mais avec le sourire.

ON ECOUTE!

Cette semaine sur Vlan! & Ping!

Vlan! : Sommes nous tous des égoistes qui s’ignoront?

Vincent Cocquebert est journaliste et il est l’auteur d’un ouvrage que j’ai trouvé tellement juste car il retourne notre manière de voir le monde justement : Unique au monde.

Il y questionne notre narcissisme de société et l’hyper individualisme crasse qui domine partout et dicte nos manières d’interagir.

Nous explorerons avec lui le concept d'intimocratie, cette ère où les récits personnels prennent le pas sur les grands récits collectifs, et où la mise en scène de soi devient monnaie courante. De l'exposition publique des confessions intimes à l'incitation à se réinventer sans cesse, Vincent soulève des questions cruciales sur l'impact psychologique de ces phénomènes et les dangers potentiels de l'exploration excessive de soi.

Ping!: Le rapport des jeunes au leadership

Stéphane Hugon est sociologue et président de la société Eranos.

Ils ont effectué une profonde étude pour mieux comprendre le rapport des jeunes à l’autorité et au leadership.

Résultat très intéressant car en réalité aujourd’hui, “le jeune” n’existe plus et souhaiter définir une personne par sa classe d’âge n’a jamais eu autant moins de sens qu’aujourd’hui.

Avec Stéphane, nous nous penchons sur la vision moderne du rôle de leader, ses implications sociales, et la manière dont il est perçu et exercé, notamment auprès des nouvelles générations.

Ensemble, nous allons décortiquer comment les leaders d'aujourd'hui peuvent inspirer et maintenir l'engagement au sein des entreprises tout en rencontrant les défis d'une époque marquée par le post-Covid et les transformations sociétales.


Ping! est diffusé lundi matin si vous n’avez jamais écouté Ping! Foncez-y !

DES LIENS TOUT À FAIT INCROYABLES!

  1. La curieuse joie d’avoir tort

    Dans notre société on aime bien avoir raison et dans la lignée de cette newsletter, je suis tombé sur cet article rédigé par une professeur de psychologie qui s’est beaucoup intéressé à l’humilité.
    Il nous explique tous les avantages de cette humilité qui va dans le sens inverse de ce que nous apprend notre culture.

  2. Ce que coûte vraiment l’Aide Médicale d’Etat

    Une des grandes mesures de la loi immigration c’est l’annulation de cette aide médicale d’état destinée aux personnes les plus pauvres et les migrants.
    Au final, cette aide représente exactement 0,5% des dépenses annuelles de santé.
    La question est donc de mieux comprendre ce que nous avons voulu défendre en annulant cette aide.
    Encore un petit retournement intellectuel :)

  3. Le prix de l’ambition de Netanyahu

    Ce qui se passe en Palestine doit nécessairement vous toucher d’une manière ou d’une autre que vous soyez pour ou contre.
    De mon coté, si je ne vois pas de génocide mais une volonté génocidaire et un crime contre l’humanité, j’ai trouvé cet article du NewYorker passionnant car ce qui est en train de se dérouler n’est pas à l’avantage d’Israel et d’ailleurs je crois qu’une grande partie des Israeliens ne sont pas alignés avec ces bombardements mais ce qui est en jeu, c’est l’ambition de Netanyahu, politique d’extrême-droite, s’il faut le rapeller.

Je me limiterais toujours à 3 liens donc voilà c’est tout pour cette semaine (sachant que Hop! C’est bimensuel comme Ping!), n’hésitez pas à me faire des retours et à partager la newsletter à vos amis, collègues, connaissances si vous la trouvez pertinente. Il y a un bouton juste en dessous !